Up

PARTAGEZ MOI

Dans une semaine, Cannes et LE FESTIVAL seront unis pour 2 semaines de bonheur cinematographique et festif. La Croisette va devenir le lieu de tous les espoirs et de toutes les formes de création pour le monde du cinéma. Mais que se passe-t-il entre deux festivals ? Certains diront que la ville est morte, que sans son festival elle en redevient banale.

 

Pour le moment, ma Croisette est en chantier, les ouvriers n’y font pas bronzette, ils l’habillent. Pendant 10 jours Ce lieu mythique sera foulé par les stars, semblables à des tsars. Alors qu’ils ne sont pas encore arrivés, je suis seul avec elle, une intimité s’installe. Au fil de mes pas je me rends compte qu’en réalité je ne sais rien d’elle. Alors que c’est elle la véritable star cannoise. En marchant sur « les traces » de Leonardo, de Robert, ou des frères Bogdanov, résonne dans ma boite crânienne cette question pour le moins existentielle : « Que signifie ce mot Croisette ? ». Une marque, une institution mais d’où vient cette appellation ? Pourquoi avoir baptisé cette balade d’un tel titre ?

A l’image d’un Laurent Weil sur Canal +, je vais interviewer notre Croisette. Elle se laisse marcher dessus sans rien dire, à moi de lui donner la parole.

Pourquoi vous faites-vous appelez « Croisette » ?
« A vrai dire lorsque j’étais toute jeune et bien moins célèbre, une petite croix placée à la pointe du cap était vénérée par les cannois, et certains membres de confréries. Or, une petite croix se désigne en provençal crouzeto » d’où la facilité de glisser vers « Croisette ». »Avez-vous toujours été un symbole de la Ville de Cannes ?
« Avant de devenir magnifique, je n’étais qu’un chemin sinueux et sableux, plusieurs opérations ont été nécessaires pour que je parvienne à ce que je suis aujourd’hui. Je n’ai pas peur de le dire !»

 

A partir de quand avez-vous réussi à percer, à devenir une icône ?
« Je voudrais remercier un Homme en particulier car sans son investissement et son amour pour notre région ma vie n’aurait pas pris le même chemin, Lord Brougham. Grâce à lui, le « Tout-Londres » n’avait que le mot de Cannes à la bouche et très rapidement une mêlée d’anglais ont débarqué. Ainsi que Marius Barbe, maire de cannes qui me lança en 1868. En me donnant les moyens de séduire, en me sublimant il a fait de moi la starlette. »
On peut dire que vous en avez du vécu, vous avez côtoyé un bon nombre d’hôtels et de stars différentes ?
« Avant d’être la Côte d’Azur de Stephen Liégeard, c’était une baie de pécheurs. La plus fidèle dans l’histoire c’est la Méditerranée, elle m’observe et garde un œil sur Moi. Mis à part cette amie naturelle, Vous n’imaginez pas le nombre d’hôtels que j’ai connus, le nombre de passants. »

 

Comment résumer votre vie ?
« Une enfance marécageuse, où seuls les pécheurs me côtoyaient, de la balade des pécheurs, à la marche des acteurs, ma vie a évolué avec celle de Cannes. Nous sommes liés… »Découvrez la Croisette à travers les visites guidées de la Ville de Cannes. »
Cannes Haute Def-020


A PROPOS DE L'AUTEUR

Nadège

↓